Bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie répertoriée, aux dires des spécialistes (voir vidéo ci-contre), de nombreuses personnes déclarent leur aversion pour les tâches administratives telles que déclarer ses revenus, payer ses factures, faire ses comptes, etc., l’ouverture du courrier devient une véritable épreuve et dans le « meilleur » des cas, elles procrastinent, c’est-à-dire remettent à plus tard, parfois jusqu’à la dernière minute, l’exécution de ces tâches. Dans ce cas, les conséquences peuvent être dramatiques d’un point de vue financier, comme le montre le témoignage d’un Francilien qui a perdu près de 2 000 € par an à cause de sa phobie. D’autres témoignages sont tout aussi éloquents (voir articles marie claire et Paulette). Si vous vous reconnaissez dans ces témoignages, sachez que APi n’Co est là pour vous aider.

La phobie administrative est-elle une pathologie connue ?

Extrait de Le magazine de la santé du 10 septembre 2014

porta. felis odio neque. Aliquam Donec Curabitur venenatis,