Selon les estimations de l’Odenore, le non-recours aux prestations sociales se chiffre de la manière suivante :

  • 5,3 milliards d’euros pour le RSA
  • 4,7 milliards d’euros pour les allocations familiales et de logement
  • 2 milliards d’euros pour les allocations chômage
  • 700 millions d’euros pour la CMU-C
  • 378 millions d’euros pour l’ACS

Aucune prestation n’échappe au non-recours et il y a toujours au moins 10% des personnes éligibles qui n’en bénéficient pas. Pour le RSA, une personne éligible sur deux n’en fait pas la demande et pour l’aide à la complémentaire santé (ACS), ce sont même huit personnes éligibles sur dix qui n’en font pas la demande !

Toujours d’après l’Odenore, plusieurs raisons expliquent ce phénomène :

  • Le manque d’information sur l’existence de certaines prestations et sur leurs conditions d’accès
  • Le découragement devant la complexité des démarches administratives
  • La honte de demander des aides
  • Le manque de stabilité de la situation de certains allocataires qui entraîne des ruptures dans leurs droits (par exemple les saisonniers)

En janvier 2017, un article du journal Libération explique que selon une estimation de septembre 2016 réalisée pour le compte de l’Assemblée nationale :

  • 36% des personnes éligibles au RSA n’en font pas la demande
  • 21 à 34% des personnes éligibles à la CMU n’en bénéficient pas
  • 70% des personnes éligibles à l’aide à la complémentaire santé n’effectuent pas les démarches pour la percevoir

Et les jeunes ne sont pas en reste puisque dans cette tranche d’âge, c’est un jeune sur cinq qui n’effectue pas les démarches pour bénéficier des prestations auxquelles il a droit.

APi n’Co est là pour vous informer et vous accompagner dans vos démarches.

suscipit libero at Aenean sed id porta. Aliquam