Une étude menée par la CLCV sur la base des tarifs en vigueur au 1er février 2017 dans 136 banques de métropole et d’outre-mer sur trois profils de consommateurs a montré des écarts de 1 à 4 pour un même panier de services à destination des « petits consommateurs » et du simple au triple pour les « consommateurs moyens » et les « gros consommateurs ». Une autre conclusion de cette étude est que ce sont toujours les « petits consommateurs » qui sont les plus pénalisés par les augmentations de tarifs.

APi n’Co peut donc vous aider à vous y retrouver dans cette jungle tarifaire.

ut dapibus mattis libero neque. odio libero. adipiscing vel, elit.